cheveux1304172Cheveux130512

Aujourd'hui, je vous parle cosmétiques maison, ma seconde passion avec la cuisine, je l'avais un peu laissé de côté et j'y suis vite revenue après un an de dérives.

Mes cheveux ont été colorés chimiquement en roux, j'adore cette couleur mais mes cheveux en ont pâti, ils sont devenus secs et sans forme.

Alors j'ai dit stop et j'ai réessayé le henné. Je l'avais testé il y a déjà 10 ans et je n'avais pas accroché car je n'obtenais pas les résultats souhaités.

Je me suis renseignée sur internet qui est une source inépuisable de connaissances et je me suis lancée.

J'ai choisi un henné dit BAQ qui est ultra fin car il sert aussi pour les tatouages et il ne fait pas de grumeaux. Ensuite, je me suis posé la question de l'acidité, il y a plusieurs écoles : l'acidité permet au pigment de se développer ou non, il faut mettre le liquide acide à la fin pour que les pigments accrochent mieux, il ne faut pas en mettre pour que les pigments prennent mieux.J'ai testé la première fois avec du citron, c'était bien mais mon cuir chevelu m'a gratté pendant une semaine alors maintenant c'est eau ou infusion.

Je vous donne mon mode opératoire mais il est à adapter à chaque personne.

La veille : Préparation du Henné
Je le mélange avec de l'eau chaude à 70°C maximum ou une infusion comme celle de camomille dans un saladier en verre avec une cuillère en bois et on oublie le métal.

Le jour J : Pose du Henné
Il vous faut : un vieux tee-shirt, une serviette dédiée, une pince, un bonnet, du film étirable, de l'huile et un pinceau, un bol, du bicarbonate de soude, un pinceau à coloration, des gants en plastique, du shampooing

Maintenant les étapes :

- ajouter des actifs au henné : je mets un peu de glycérine, de provitamine b5 et de l'aloé vera et un chouilla d'huile de brocoli (tout est disponible chez Aromazone); il doit être ni liquide, ni compact, une pâte à gâteau verte qui sent l'épinard.
- mettre son vieux tee-shirt
- lavage des cheveux : mélanger dans le bol une dose de shampooing avec une cuillère à café de bicarbonate puis diluer avec un peu d'eau. Bien mouiller la chevelure et laver les cheveux avec la mixture précédente. Le bicarbonate permet d'alcanaliser les cheveux et d'ouvrir les écailles. Attention, vous aurez l'impression d'avoir des cheveux rêches mais c'est normal. Les essorer et poser une serviette sur ses épaules accrochée avec une pince
- protection de la peau : tremper un pinceau dans l'huile et en mettre une bonne dose sur les oreilles et tout autour de la bordure des cheveux, à ne pas oublier sinon on finit carotte !!!
- mettre ses gants et commencer l'application : je fais les racines au pinceau et le reste à la main
- S'enrubanner la tête avec du film étirable et faire chauffer au sèche cheveux avant de mettre son bonnet car la chaleur aide les pigments à bien se fixer
- Maintenant attendre, attendre, je tiens 2 à 3 heures maximum et je préfère en faire souvent que le garder longtemps mais c'est chacun comme il veut...
- Préparation du shampooing post henné : dans un bol, je mets une dose de shampooing, une cuillère à café de SIDR et dilution dans un peu d'eau, j'utilise un flacon applicateur, ce qui est plus facile
- Rinçage à l'eau claire sans ouvrir la bouche car le henné, c'est pas bon du tout et puis shampouinage des racines et sur les longueurs pose d'après-shampooing. Je rince une fois et encore après-shampooing sur les longueurs que je laisse poser 2 minutes. Dernier rinçage et c'est fini
- Lavage de la douche avant de démêler les cheveux et séchage au naturel.

En tout, j'en ai pour 3/4 heures pour une chevelure brillante et en bonne santé, je le fais tous les quinze jours ou trois semaines et c'est devenu un geste de beauté indispensable.

Si vous avez des questions sur le henné, je vous conseille le blog de Vinie : Mes soins naturels
Et pour acheter les poudres, la boutique d'Audrey : Henné et Soins d'Ailleurs